Consultation publique (enquête ouverte) de la section scolaire française d'Astana

La section scolaire française d'Astana  ("Ecole française d'Astana") associée à l’École internationale Miras est la seule structure pédagogique du Kazakhstan qui dispense un cursus selon le programme officiel français. Elle comporte des classes de niveau secondaire, primaire (homologuées par le Ministère français de l’Éducation nationale) et maternelle. Quatre professeurs français, assistés de professionnels kazakhstanais, assurent aujourd’hui cet enseignement, qui s’étale sur 15 niveaux pour des enfants de 3 à 18 ans).

La section scolaire française d’Astana est entrée aujourd’hui dans une phase de croissance, avec l’arrivée, pour la première fois dans son histoire de familles kazakhstanaises. Afin de nous permettre de répondre aux attentes de tous, nous vous remercions de prendre quelques minutes pour répondre à cette courte enquête ouverte, qui s’adresse à deux types de public : d’une part, les parents, les élèves actuels, passés ou futurs de la section, d’autre part, un public plus large, intéressé, quelle qu’en soit la raison.

Question Title

* 1. Nom (facultatif) :

Question Title

* 2. Prénom (facultatif) :

Question Title

* 3. Adresse électronique (obligatoire) :

Question Title

* 4. Votre âge :

Question Title

* 5. Vous êtes :

Question Title

* 6. Vous êtes :

Question Title

* 7. Vous travaillez:

Question Title

* 8. Connaissiez-vous notre établissement?

Question Title

* 9. Si oui, comment ?

Question Title

* 10. Si vous avez des enfants en âge d'être scolarisés (à partir de 3 ans), pensez-vous les inscrire dans notre structure ?

Question Title

* 11. Qu’est-ce qui vous incite à inscrire votre (vos) enfant(s) dans notre structure ?(plusieurs réponses possibles)

Question Title

* 12. Quels seraient selon vous les principaux obstacles à la scolarisation de vos enfants dans notre structure ? (plusieurs réponses possibles)

Question Title

* 13. En matière de droits d’écolages, quel serait le plafond maximum que vous accepteriez de payer, vous directement ou votre employeur, pour la scolarisation de vos enfants ?

T